logo ecig occaz

Ecig-occaz.fr

Média et petites annonces

Temps de lecture : 2 minutes
ecig antigel eliquide

Une remarque persiste dans le monde de la cigarette électronique : « Ton truc, là, c’est pire que la clope, il y a de l’antigel dedans ! » Cette affirmation, bien que fausse, continue de circuler, alimentée par certains journalistes ou blogueurs en quête de buzz. Décryptons ce mythe pour en comprendre l’origine et la réalité.

Le mythe de l’antigel dans les e-liquides

Oui, cette fausse information est habile, car elle s’appuie sur des éléments de vérité :

  1. Les liquides de refroidissement antigels de nos voitures sont toxiques (vrai).
  2. Il y a du propylène glycol dans certains antigels (vrai).
  3. Or il y a du propylène glycol dans les e-liquides (vrai).
  4. Donc, les e-liquides sont toxiques (faux).

Ce raisonnement est un sophisme : il semble logique mais repose sur une généralisation abusive. L’idée que tous les antigels sont toxiques est factuellement fausse. Cette généralisation, présentée de manière convaincante, peut tromper ceux qui ne vérifient pas les informations.

Un fake habilement construit

Un liquide antigel est généralement composé d’eau et d’un produit qui abaisse sa température de congélation, comme l’alcool ou le sel. Le produit antigel le plus couramment utilisé est l’éthylène glycol, efficace, non corrosif, et bon marché, mais hautement toxique pour l’homme. Toutefois, son utilisation reste sécurisée dans des systèmes fermés comme les moteurs.

Dans les environnements alimentaires, l’éthylène glycol est interdit à cause de sa toxicité. On utilise alors le propylène glycol, moins efficace et plus coûteux, mais non toxique. Il est justement choisi pour sa sécurité dans des contextes où la contamination humaine est possible, comme dans les e-liquides.

Pour résumer

  1. Il existe bien des liquides de refroidissement au propylène glycol.
  2. Le propylène glycol est utilisé spécifiquement pour ses propriétés non toxiques, contrairement à l’éthylène glycol.
  3. Méfiez-vous des sophismes et des généralisations abusives.

Conclusion

L’idée que les e-liquides contiennent de l’antigel est un mythe basé sur une mauvaise compréhension et une généralisation abusive. Le propylène glycol, présent dans les e-liquides, est non toxique et sûr à utiliser, contrairement à l’éthylène glycol utilisé dans certains antigels pour voitures. Soyez vigilant face aux informations non vérifiées et aux raisonnements fallacieux.


FAQs

  1. Le propylène glycol est-il dangereux ?
    Non, le propylène glycol est utilisé précisément parce qu’il est non toxique et sûr pour les humains.
  2. Pourquoi utilise-t-on du propylène glycol dans les e-liquides ?
    Le propylène glycol est utilisé pour ses propriétés non toxiques et sa capacité à transporter les arômes et la nicotine.
  3. Quelle est la différence entre le propylène glycol et l’éthylène glycol ?
    Le propylène glycol est non toxique et utilisé dans des contextes où la sécurité humaine est essentielle, tandis que l’éthylène glycol est toxique mais utilisé dans des systèmes fermés comme les moteurs.
  4. Les e-liquides peuvent-ils être considérés comme sûrs ?
    Oui, les e-liquides sont formulés pour être non toxiques et sûrs pour la consommation humaine lorsqu’ils sont utilisés correctement.
  5. Comment vérifier la sécurité des e-liquides ?
    Vérifiez les certifications et les tests de laboratoire des fabricants réputés pour garantir la sécurité et la qualité des e-liquides.